Nomination de Loïc Depecker à la Délégation générale de la langue française et des langues de France

Le professeur Loïc Depecker, auteur de nombreux ouvrages de terminologie et de linguistique, fondateur de la Société française de terminologie, a été nommé, en Conseil des Ministres du 20 mai 2015, Délégué général à la langue française et aux langues de France. Il rejoint ainsi l’une des quatre directions générales du Ministère de la Culture et de la Communication. De plus, le Premier ministre, Manuel Valls, lui a confié la Mission de préfiguration de l’Agence de la Langue Française, qui aura notamment pour tâche de compléter l’apprentissage de la langue française sur tout le territoire national (métropole et outre-mer). Loïc Depecker est un compagnon de route de l’initiative pour une méthode publique. Il contribue au développement des procédés terminologiques proposés par la méthode et est intervenu dans la Journée exceptionnelle « Business Architecture & Transformation« . Cette nomination nous réjouit, car elle est un gage que la cause d’une langue maîtrisée sera fermement défendue, et qu’elle bénéficiera de l’érudition et de l’esprit d’ouverture et de tolérance  de cet humaniste généreux. Pour plus d’information : http://www.culturecommunication.gouv.fr/Ministere/Directions/La-delegation-generale-a-la-langue-francaise-et-aux-langues-de-France

Le Petit-Déj’SI®

La société Praxademia, contributeur à l’initiative pour une méthode publique, a rassemblé une vingtaine de décideurs informatiques (DSI et responsables de départements) venant de tous les secteurs : Generali, CEA, plusieurs ministères, PMU, SGMAP, Bolloré… Cet événement était soutenu par le Praxeme Institute et le cabinet Conix Consulting. Après une présentation des apports de la méthode publique dans le cadre de la transformation d’entreprise, les participants ont échangé sur le rôle que peut y jouer le DSI. Ils ont convenu de se retrouver deux fois par an pour partager leurs préoccupations sur fond de la méthode publique Praxeme. Voir : la présentation commentée « Transformation d’entreprise : reprendre l’initiative« .

« Data : attention à la panne de sens »

Joël Bizingre, associé chez Conix Consulting et membre du bureau du Praxeme Institute, a publié un texte qui alerte sur la nécessité d’une approche sémantique pour tirer profit de la technologie des big data, open data et autres x-data. Voir « Data : attention à la panne de sens« . Ce texte fixe la philosophie du chantier PxData, en cours et qui débouchera sur une contribution de Conix à la méthode Praxeme. Les travaux portent sur les techniques de modélisation sémantique, mais aussi sur les procédés terminologiques et la Data Policy.

Affronter la complexité

Deux articles de Dominique VAUQUIER (présentations commentées) sont disponibles sur le wiki : « Un cadre général pour affronter la complexité » revient sur la notion de complexité et milite en faveur d’un changement d’attitude : il ne s’agit pas de réduire la complexité, mais de l’appréhender ; c’est la complication que nous devons réduire et, si possible, évacuer. Il montre en quoi un cadre de référence bien construit devient une arme pour affronter la complexité. « Le levier de la sémantique pour appréhender la complexité » est un sujet donné par l’organisateur de la conférence à la Haute École Pédagogique de Lausanne. Après quelques définitions, l’article montre, sur une illustration tirée d’un projet, comment procède la modélisation sémantique et en quoi elle nous aide face à la complexité. Isoler un aspect sémantique (ou conceptuel) est déjà un grand pas vers la maîtrise des systèmes complexes. En effet, une bonne partie de l’impression de complexité provient de ce que les notions que nous manipulons n’ont pas été assez explicitées. Si nous les laissons cachées, implicites – derrière les actions, les pratiques, les idées préconçues, etc. -, ce brouillard ne peut que s’épaissir au fur et à mesure que nous progressons.  

Praxeme et… Le web sémantique

Contenu de l’atelier Après un rappel des technologies du web de données ou web sémantique, nous décrirons succinctement les mouvements Open Data, et Linked Data et tenterons de mesurer l’apport des technologies du web sémantique dans l’intégration de SI : les bases de données traditionnelles devenant des triples stores RDF et la modélisation UML des ontologies OWL permettant le fonctionnement de moteurs d’inférence. Quelques références : Mooc Open HPI https://openhpi.de/courses/semanticweb2014> Participation à l’école d’été web intelligence http://www.emse.fr/~zimmermann/WI_2014_Site/Programme/ Compte-Rendu partiel http://blog.seznec.net/wiss2014> Ordre du jour Présentation par Bruno Seznec Débat, échange sur ces questions et sur la capacité d’apport méthodologique. Le nombre de places étant limité, merci de ne vous inscrire que si vous êtes certain de participer. Intervenant Bruno Seznec Consultant indépendant, trente années d’expérience de la modélisation 3D chez Dassault-Systèmes à la gestion de logiciels métiers pour le Ministère de l’Économie en passant par le Calcul Intensif (HPC), le e-business, et les CMS. Intéressé par les travaux Praxeme depuis cinq ans. Modalités de l’atelier Lieu : IdF? Date : le 25/09/2014, de 18h à 20h Gratuit Inscription (obligatoire): https://www.weezevent.com/praxeme-et-le-web-semantique

L’abeille et la digitale

Toute technologie, nouvelle ou non, soulève des questions quant à sa maîtrise et à la gestion de ses effets. La méthodologie est la discipline qui étudie ces questions et leur trouve des réponses pratiques. Praxeme, méthodologie d’entreprise, propose de telles réponses pour ce qui concerne la transformation des entreprises et des systèmes techniques. Dominique Vauquier, créateur de la méthode publique, donne ici un éclairage sur les apports de celle-ci dans la transformation numérique. >>