Analyse textuelle

Exploitation mécanique des textes recueillis pour alimenter la modélisation

Introduction de la notion

Nous introduisons l’hypothèse de la correspondance entre les catégories du langage naturel et celles de l’approche objet. Sur la foi de cette constatation, l’analyse textuelle permet de passer, presque mécaniquement, des textes recueillis vers le modèle. Plusieurs outils reposent sur ce principe. Manuellement, le modélisateur peut procéder en surlignant avec des couleurs différentes les éléments de texte en fonction de leur catégorie : substantifs (candidats pour une classe), verbes de relation (associations), verbes d’action (opérations), adjectifs et participes (états), etc.

Cette technique fournit un bon point de départ pour un modélisateur qui se sent un peu perdu face à la complexité ou à la nouveauté du domaine étudié. Elle incite à collecter ou à rédiger les descriptions du domaine.

Termes connexes : modèle, représentation, méta-modèle.

Commentaire

Le passage automatique ou guidé du texte au modèle repose sur la correspondance entre les catégories du langage naturel (catégories grammaticales) et celles de la modélisation (catégories de représentation).

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés