Praxeme et… Le web sémantique

Contenu de l’atelier

Après un rappel des technologies du web de données ou web sémantique, nous décrirons succinctement les mouvements Open Data, et Linked Data et tenterons de mesurer l’apport des technologies du web sémantique dans l’intégration de SI : les bases de données traditionnelles devenant des triples stores RDF et la modélisation UML des ontologies OWL permettant le fonctionnement de moteurs d’inférence. Quelques références :

Ordre du jour

  • Présentation par Bruno Seznec
  • Débat, échange sur ces questions et sur la capacité d’apport méthodologique.

Le nombre de places étant limité, merci de ne vous inscrire que si vous êtes certain de participer.

Intervenant

Bruno Seznec Consultant indépendant, trente années d’expérience de la modélisation 3D chez Dassault-Systèmes à la gestion de logiciels métiers pour le Ministère de l’Économie en passant par le Calcul Intensif (HPC), le e-business, et les CMS. Intéressé par les travaux Praxeme depuis cinq ans.

Modalités de l’atelier

Praxeme et… la Data Architecture

Contenu de l’atelier

Atelier public du Praxeme Institute, autour de Joel Bizingre – Conix Consulting :

Linkedin maps data visualization

Linkedin maps data visualization

Pas un jour sans un nouveau terme Data (Data broker, Data scientist, Big Data, Smart Data, Chief Data Officer, Data virtualisation…), sans une nouvelle annonce de solution Data … accoler Data à ce que vous faites et c’est le buzz.

Effet de mode, problématique vieille comme le monde, changement de paradigme, l’objectif de l’atelier Praxeme « Data Architecture » est de prendre un peu de hauteur et de débattre sur ce que serait une Data Architecture et quel éclairage la méthode Praxeme pourrait apporter.

Ordre du jour

1ère partie : Data World

  • Point de bascule : signaux autour des données
  • Tour d’horizon de thèmes Data : Open Data, Data Vizualisation, Big Data, Data policy, « AGL » Data, Data provider, Master Data, MetaData, Data Lake…
  • Du Data game à la Data war … quel sera le monde d’après ?
  • Je suis Data Scientist, Data Manager… inventaire des métiers Data

2ème partie : Data architecture

  • Quelle proposition de valeur ?
  • Quelle représentation ?

Débat, échange sur ces questions et sur la capacité d’apport méthodologique.

L’atelier proposé est une première plongée dans cette vague des données. Très loin d’avoir toutes les réponses, il s’agit de partager un 1er éclairage et surtout d’échanger, réagir et apporter son point de vue.

Le nombre de places étant limité, merci de ne vous inscrire que si vous êtes certain de participer.

Intervenant

Joel Bizingre, Conix Consulting

Présentation utilisée

Modalités de l’atelier

PxKID à l’horizon

Le Praxeme Institute vient de soumettre une proposition à la commission européenne dans le contexte du nouveau programme Horizon 2020. Le projet se nomme « PxKID » pour « Praxeme Kit, integration and development ». La liste des partenaires inclut notamment : CNRS-I3S, Fraunhofer (Germany), VTT (Finland), University of Latvia.

Voici le résumé de la proposition, en anglais tel qu’inclus dans le dossier.

The goal of the PxKID project is in line with a major need of most organisations and IS departments: restoring the modelling capabilities that are critical for enterprises to cope with IS complexity and to take up the challenges of innovation and performance. Such an ambition can now be achieved by combining existing standards and frameworks with the Praxeme methodology for enterprise architecture. Praxeme is indeed an open method that aims to cover every aspect of the enterprise, from strategy to organisation to technology to infrastructure, addressing the issue of complexity by implementing a comprehensive and interdisciplinary approach. On the basis of all these elements, PxKID aims to specify the next generation of modelling tools with new capacities in accompanying the modeller’s decision-making process. The specifications will enable us to deliver a first version of the Praxeme kit, by integrating automated procedures around an existing UML tool. The project will extend the modelling capacities in order to embrace the entire scope of the Enterprise, linking together several fields of expertise related to Enterprise transformation and fostering collaboration in a worldwide distributed scheme. To achieve such an ambition, the consortium mobilises complementary profiles. As a Coordinator, the Praxeme Institute will work with four Research Centres to enrich the methodology, one Software Company to develop the new tool, one CIO leading the pilot phase and two IT Consulting Firms to assess the new solution in the context of a real IT system overhaul. In parallel, a firm dedicated to project management and dissemination will help the consortium to publicise its findings and increase its visibility among both Business and Academic communities. The dissemination plan will take advantage of the five nationalities of the ten Consortium members.

 

 

Lettre Adeli 95

Parution de la Lettre Adeli 95 – L’économie connectée

  • Les nouveaux eldorados de l’économie connectée – Alain Coulon
  • Rétrécissement du monde et élargissement du savoir – Martine Otter
  • Les MOOC, enseignement massif en ligne – Nicolas Trèves, Véronique Pelletier
  • ADELI au séminaire  » production IT optimale » – Laurent Hanaud
  • L’abeille et la digitale – Dominique Vauquier
  • e-commerce : grande distribution et galeries marchandes  – Patrick Kineider
  • Sur les blogs d’ADELI – Les adhérents d’ADELI

Les articles sont consultables et téléchargeables par les adhérents.
http://www.adeli.org/contenu/lettre95-printemps-2014-leconomie-connectee

Les non-adhérents peuvent également acquérir la version numérique de la Lettre http://www.adeli.org/contenu/lettre-95 au prix de 10 euros.

Lire la suite…
http://www.adeli.org/contenu/parution-lettre-95-leconomie-connectee

Focus accueil

ETM

[loop type= »post » name= »le-manifeste » allow= »,« ]

[content field= »excerpt » format= »false »]
>>>…
[/loop]

Focus

[loop type= »post » name= »focus » allow= »,« ]


[content field= »excerpt » format= »false »]
>>>…
[/loop]

News

[loop type= »page » name= »Actualite » allow= »,« ]

[/loop]
[loop type= »post » orderby= »date » count= »6″ order= »DESC » allow= »
,

« ]
[content field= »title » class= »parabola-posts-title » format= »false »]
[content field= »date » date_format= »d-M-Y » class= »parabola-posts-date » format= »false »]
[/loop]

Adhérez/Join Don/Donation

Focus

 

La philosophie

Ce tableau de Raphaël a longtemps servi de logo du Praxeme Institute. Il a été choisi, bien sûr, pour la référence à l’Antiquité grecque et pour l’évocation du patronage de quelques-uns des esprits les plus illustres de l’humanité. Mais nous y trouvons aussi un magnifique symbole de la méthodologie.

Au centre, Raphaël a placé Platon, auquel il prête les traits de Léonard de Vinci, et Aristote, qui, dit-on, emprunte la figure de Michel-Ange. Platon dresse l’index vers le ciel, révélant par là la source de la vérité qui réside dans le ciel éthéré des idées. Aristote, au contraire, tend la main déployée vers le sol, pour indiquer que la vérité se découvre à partir des faits observés, analysés et classés. Nous savons aujourd’hui que nulle science, nul savoir ne saurait se constituer sans le concours de ces deux démarches. Il en va de même de la méthodologie :

  • d’une part, elle cherche dans la théorie (la contemplation, en grec) les fondements sur lesquels elle pourra construire en toute sécurité ;
  • d’autre part, elle n’a de cesse de rechercher la confrontation aux faits et l’épreuve de la pratique (l’action).
L'Ecole d'Athènes

L’École d’Athènes, par Raphaël (Vatican)

Le *Praxeme Institute*

Le Praxeme Institute est une association à but non lucratif, selon la loi française (dite de juillet 1901). Cette association est reconnue d’utilité publique.

Objet

Le Praxeme Institute a pour objet le développement et la promotion de la méthode publique Praxeme.

Il est :

  • le dépositaire du fonds public Praxeme, comprenant la méthode, des matériaux de diffusion ainsi que des modèles génériques et composants réutilisables ;
  • le garant de l’esprit d’ouverture et de la gratuité du fonds ;
  • le coordinateur des travaux autour de la méthode.

Pour plus d’informations : Voir les statuts de l’association.

Pour suivre les activités, apporter son soutien ou adhérer : joinusles dispositifs (liste de diffusion, groupe LinkedIn, association…).

 

Quelques faits saillants

  • Création en octobre 2006.
  • Assemblée générale tous les ans en décembre, intégrée au Symposium (avec une partie publique et gratuite).
  • Le Collège des contributeurs réunit, une fois par an, les décideurs qui soutiennent l’initiative pour une méthode publique.
  • Les produits développés par l’association ou en partenariat sont disponibles gratuitement, sous licence creative commons, sur le wiki.
  • Membres, contributeurs et partenaires : voir les logos dans la colonne de droite. Plus d’informations sur les acteurs de l’initiative : voir la rubrique Chorus du wiki.

Les travaux

La principale mission du Praxeme Institute, comme établi dans les statuts de l’association, est le développement et la promotion de la méthode publique Praxeme. Pour mieux atteindre cet objectif, nous sommes conduits à fournir d’autres matériaux et services. Ainsi, notre activité s’organise selon la structure de l’Organum, proposition de la méthode pour maîtriser la matière des projets. Les rubriques de l’Organum sont nommées par des noms d’origine latine que l’on trouve dans plusieurs langues européennes. Cette circonstance facilite leur usage sur les projets internationaux.

Organum

L’Organum, structure première

L’Organum structure le wiki.

La transformation d’entreprise

 

Ce schéma « TransOp » superpose trois structures pour traiter d’un sujet critique : le continuum entre opérations et transformation. L’entreprise agile doit rechercher une meilleure intégration entre les activités courantes (les opérations) et les activités de transformation, perçues comme plus exceptionnelles,.

Ce schéma met en résonance plusieurs traditions :

  • celle de la qualité, avec la roue de Deming (ou PDCA pour Plan-Do-Check-Act) ;
  • celle de la méthodologie, avec l’opposition analyse-conception complétée par l’exécution ;
  • le discours ambiant sur la transformation.
TransOp

Le continuum entre opérations et transformation

Chercher l’agilité

La dichotomie classique analyse-conception ne suffit pas pour couvrir toute la chaîne de transformation et rendre compte de la vie de l’entreprise. Elle met en relief les activités d’études au détriment des activités courantes. Il faut donc la compléter par un troisième type d’activité : l’exécution, laquelle est bien plus importante en volume. Ceci est d’autant plus nécessaire que nous devons, maintenant, réfléchir à une articulation plus intime entre les opérations et la transformation, de façon à augmenter l’agilité de l’entreprise, sa capacité à s’adapter rapidement.

Mettre en place la boucle d’amélioration

Ce tripôle Analyse-Conception-Exécution permet de couvrir tout le périmètre que l’on peut également analyser avec la roue de Deming (PDCA). Ce schéma permet d’établir un parallèle avec la démarche qualité.

L’analyse mord sur la partie « check ». Ceci signifie qu’il y a deux niveaux de vérification ou, plutôt, deux niveaux de prise en compte des résultats d’observation :

  • l’un, courant, avec prise de décision par les producteurs (exécutants) ;
  • l’autre, plus exceptionnel, qui s’inscrit dans la boucle d’amélioration des pratiques.

Mobiliser tous les acteurs en vue de l’amélioration permanente

À plus grosse maille et pour clarifier les rôles impliqués dans la transformation, nous pouvons plaquer, sur ces patrons, la séparation entre les activités de transformation et celles d’exécution (les opérations). La transformation commence avec un certain niveau d’analyse : l’analyse « méta » – si l’on peut dire – qui exploite les observations internes et externes, prend de la distance par rapport aux pratiques existantes et soulève les questions sur le fonctionnement de l’entreprise. Ces données sont reprises dans l’acte de conception qui consiste à imaginer de nouveaux fonctionnements.

Le schéma montre que le manager opérationnel doit comprendre son rôle de façon élargie : non seulement il est responsable du fonctionnement courant, tel que conçu et prescrit (l’exécution, y compris la vérification), mais aussi il doit avoir un regard qui en fait un acteur de la transformation.

Cette philosophie peut se résumer en un mot d’ordre : « Tous acteurs de la transformation ! ».

Pour aller plus loin :